Que sommes nous devenus ? (texte de Alain Livache)





















Que sommes nous devenus ?

 

Série de photographies 70X50cm

G. Bertholon 2006-2008


Pour réaliser ces photos, l’artiste a demandé à des trentenaires de retourner fouiller dans leurs anciennes chambres d’enfants. Il a invité chacun à exhumer des malles à jouets les panoplies et autres déguisements de leurs jeunes années. Il a enfin proposé à ces jeunes adultes de réendosser leurs vieux rêves en revêtant ces costumes oubliés.

 Le rendu est sobre, la pose neutre. Les modéles sont présentés de face sur fond noir. Dignes. Assumant chacun à leur manière l’inconfort de la situation.

On distingue l’enfant qui était en observant l’adulte. On perçoit les rêves étiollés derriere les masques trop petits.

On saisit le miroir tendu par l’artiste, on sourit avant de s’interroger : Que sommes nous devenus ?


Extrait du DP de l'exposition So ist das Leben


--------------------------------------------------------------



Que sommes-nous devenus ? 

Dans le cadre de sa résidence d’artiste, Ghyslain Bertholon poursuit sa série « Que sommes-nous devenus ? » engagée en 2006 avec les habitants d’Entremont.  

L’artiste demande à de jeunes parents d’exhumer de leurs malles à jouets les panoplies et autres déguisements de leur enfance. Cette génération des trentenaires, pour l’artiste, est celle du basculement définitif entre l’état d’enfance et d’adolescence vers l’état d’adulte. Souvent ce basculement s’articule avec l’arrivée du premier enfant… 

Il propose ensuite à ces «partenaires» de revivre leurs vieux rêves en endossant à nouveau ces costumes oubliés. Autant que faire se peut, les costumes et accessoires sont ceux, réels, de leur enfance.

Des prises de vue sont ensuite réalisées « à la chambre » dans un studio spécialement installé pour l’occasion. Les modèles sont présentés de face sur fond noir. Dignes, assumant chacun à leur manière l’inconfort de la situation…

La prise de vue se réfère aux portraits de notables du 17ème siècle, arborant leurs attributs (leurs panoplies?) dans un clair/obscur profond. Le format, la lumière et la posture sont empruntés à l’Autoportrait au col de fourrure » d’Albrecht Dürer.

Alain Livache 2008 (extrait du dossier de presse de l'exposition ALTER EGO)

 



















Je suis né quand il est mort (d'après l'autoportrait au col de fourrure de Albrecht Dürer) Ghyslain Bertholon 2005

----------------------------------------------------------------------------------------------------

J'ai débuté en 2006 une série de photographies à l'occasion de l'exposition So ist das leben (Galerie Georges Verney-Carron). Il s'agissait pour moi de marquer visuellement le passage de l'enfance à l'âge adulte. J'ai, dans un premier temps, invité des proches à revêtir leurs anciennes panoplies, celles qui enfant les faisaient rêver, pour les remettre sans rien y changer. Mes amis en on parlé à leurs amis et la première série est née.

L'année d'après, j'ai été invité à poursuivre cette série à l'invitation de Alain Livache pour Acte2. J'ai alors réalisé 16 nouvelles images avec les habitants du petit village de Entremont. 

Le même commissaire d'exposition m'a proposé de poursuivre ce travail en 2008 pour ALTER EGO quand les relations deviennent formes (exposition collective à la chartreuse de Mélan / Collectif 1.0.3 ; Sophie Calle ; Slimane Raïs : Sylvie Blocher ; Lacombe & Dejode). Onze photographies sont nées à cette occasion, toutes réalisées avec les habitants de Taninges et de la Vallée de Giffre.

à suivre...

Ghyslain Bertholon