Yveline à la School

par Ghyslain Bertholon  -  15 Mars 2011, 12:54

Petit rappel amical :


L'exposition d'Yveline Tropea chez Olivier Castaing se poursuit jusqu'au 2 avril 2011.

Je vous invite chaleureusement à faire un tour du côté de la School Gallery (81 rue du Temple Paris 3ème). Les dernières broderies de l'artiste sont à voir absolument.


A bon regardeur, je vous salue.

ghyslain bertholon

 

 

Like a virgin
solo show d’Yveline Tropea à la School Gallery
du 4 mars au 2 avril 2011

 

yvelinevirgin

 

Mes chères icones

 

Des vierges, des fleurs, des auréoles, parfois des croix, parfois un jardin qui ressemble à l’Eden. Dans « Like a Virgin », sa prochaine exposition à la School Gallery, Yveline Tropéa s’approche de l’imagerie chrétienne, de ses icônes, comme on raconte une comédie, un divin cliché. Et de ses toiles débordent, des broderies colorées, des perles, des brillants. Combien d’ersatz, de succédanés. Elle a choisit le trop-plein pour le trompe-l’œil, elle a choisit l’ivresse décorative, le sex appeal du baroque, du kitch, pour faire mentir la promesse de l’artifice, pour faire pâlir l’innocence, la pureté d’un paradis fictif, imaginé. Car ici, le manège de l’image parfaite, sainte, sanctifiée, se noie sous des couches de matière. Yveline Tropéa dévore les zones blanches, détruit les espaces vides, sature, inonde la surface de détails, d’accessoires, d’ornements ...

« Like a virgin » avant l’étouffement, l’asphyxie visuelle, avant l’explosion des couleurs. Et puis, une émotion clandestine, furtive qui s’échappe. Que l’on regarde, que l’on s’enfonce dans les toiles d’Yveline, que l’on s’y perde, un instant, que l’on s’enivre de son opulence et que l’on imagine son revers, son verso. La défaite des images d’Epinal ...

 

Extrait du texte de Julie Estève, novembre 2010

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :