Pas si Bêtes...

par Ghyslain Bertholon  -  26 Juin 2012, 13:07  -  #textes sur Ghyslain Bertholon

 

ART CONTEMPORAIN

L'âge Bêtes

 

UN BESTIAIRE EXTRAORDINAIRE PEUPLE
LA SCÈNE CONTEMPORAINE ET PROLIFÈRE
DANS LES MUSÉES. DERRIÈRE L'ANIMAL,
L'HOMME ET SES QUESTIONNEMENTS :
INSTINCTS SAUVAGES, PEUR DE L'EXTINCTION,
FASCINATION INQUIÈTE FACE À
L'ALTÉRITÉ... CHAQUE SPÉCIMEN RACONTE
QUELQUE CHOSE DE LA NATURE HUMAINE.
CAS D'ESPÈCES. Patricia Boyer de Latour


 

Vanitas chateaudun PA1NET

Vanitas / ghyslain bertholon 2006-2012

 

(...)

Trash ou rigolo, dérisoire ou poignant, l'animal dans l'art
contemporain est investi de nos peurs et de nos interrogations
L'époque est violente, la laideur partout, et
les artistes sont au diapason Mais quand Eduardo Kac
photographie son lapin fluorescent et génétiquement
modifié, il fait signe au lapin dessiné par Durer, véritable
icône de l'histoire de l'art Par ailleurs, « notre
époque fait l'amère expérience du désenchantement
du monde, du déclin des idéologies, de la perte de foi
en l'homme et en son destin. Depuis les atrocités du
XX1 siècle, désormais, en art, la figure humaine n'est

plus guère tolérée qu'humiliée, abaissée, meurtrie, remarque
Claude d'Anthenaise, directeur du musée de la
Chasse et de la Nature et commissaire de l'exposition
"Bêtes off" à la Conciergerie C'est pourquoi les animaux,
comme le cerf blessé à mort de Ghyslain Bertholon (à la
Conciergerie), dont les ramures dorées repoussent dans le
sol, ou la chouette de Claire Morgan, en pleine métamorphose,
nous touchent. En traversant les lignes de la vie et
de la mort, ils nous disent quelque chose de notre humanité
en souffrance et de notre devenir incertain » Représenter
l'animal dans l'art contemporain, c'est parler de sauvagerie,
de néant, de beauté, d'altérité, de tendresse et de
spiritualité à hauteur d'homme. Une manière de retrouver
du sens dans un monde qui n'en a plus.

 

Patricia Boyer de Latour


Extrait de l'article Art contemporain, l'âge Bêtes

de Patricia Boyer de Latour paru dans Madame Figaro 10/03/2012

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :