Chroniques de Nanjing (2)

par Ghyslain Bertholon  -  2 Décembre 2011, 03:46  -  #actualité artistique

 

Lundi 21 novembre 2011

1er jour de workshop

 

Bin et moi avons rendez-vous à l'hôtel ce matin afin de régler les derniers détails du workshop.

 

J'ai, avant son arrivée, tenté le petit dèjeuner de l'hôtel mais ai lâchement rebroussé chemin lorsque, répondant à ma question, la serveuse m'a regardé, mi-surprise mi amusée, en disant : Coffee ??! No coffee here ! C'est un hôtel chinois, définitivement. Ce qu'elle ignore, c'est que j'ai prévu le coup et ai, dans un tiroir de ma chambre de quoi préparer des cappuccino pendant un mois !

 

Neuf heures pétantes, il sonne à la porte de ma chambre. Le 1/4 d'heure français n'a pas cours ici, je vais tâcher de m'en souvenir !

Il s'agit pour moi de bien cadrer mon début de workshop. Nous nous mettons au boulot.

 

Midi, nous sortons déjeuner. Les trois entrées de l'école, bruissent et fourmillent d'une foule hétéroclyte. Partout, des petits vendeurs. Les plus nombreux proposent de quoi grignotter. On cuit le toffu dans sur le trottoir, plus loin un homme propose ses racines cuites au feu de bois, en face une dame prépare des galettes. Nous pénètrons dans les ruelles adjacentes et optons pour un minuscule restaurant qui menerait au trépas le moins regardant des inspecteurs sanitaires Français.

Nous nous régalons d'un rouleau de viande d'âne et de nouilles au boeuf. 

 

13h30. Nous sommes conviés dans le bureau du directeur du département art du Nanjing Art Institute. Nous nous sommes déjà rencontré plusieurs fois, en France et en Chine. Il ne parle pas un mot d'anglais, Bin joue les traducteurs. Je lui offre une bouteille de Mouton Cadet, il me donne des sachets du précieux thé vert qu'il nous sert en discutant.

 

Viens ensuite, l'atelier avec les étudiants. Première prse de contact très satisfaisante. Après les présentations d'usage, c'est dessin, dessin, dessin autour de la figure des vanités en général et du crâne en particulier. Je mets en place la cadre. Explique ma démarche, mes attentes, sollicite leur avis. A suivre...

 

etale dvt NAI 2

etale dvt NAI 1

Marchands devant l'un des entrées de l'école / Nanjing 2011

 

Mardi 22 novembre 2011

 

Deuxième jour de workshop. Les étudiants savent maintenant à quelle sauce ils vont être mangés. Moi aussi !

Juste après l'atelier, je vais dîner dans l'un des réfectoires de l'école. Magnifique poste d'observation pour humer l'ambiance du campus. Il est 17h30 ; c'est le premier constat que je fais. Les horaires de repas sont très différents et je louperai, par la suite, régulièrement les bons crénaux horaires. Fort heureusement, trouver à manger autour de NAI est une chose des plus simples.

La cantine propose un étal immense où les enfants, souvent vétus d'uniformes qui tiennent plus du survêtement que du complet, viennent choisir leurs plats avant de faire bipper leurs cartes dans des boîtiers situés au dessus des présentoirs. Les plateaux en inox sont nos assiettes, un bac immense accueil des centaines de baguettes. Juste à côté, les cuillères chinoise pour l'éternel soupe.

La nourriture, préparer en quantité impressionnante, reste très correct. Je mangerai tout de même très souvent dehors !

 

cantine NAI

L'un des réfectoires du campus / Nanjing 2011

 


Mercredi 23 novembre 2011


J'observe dans la rue les flux et reflux de la circulation. Les deux roues électriques sont ici rois. Il y en a partout. Certains semblent avoir 15 ans et fonctionnent encore très bien ; ce qui m'amène à penser qu'en Europe nos chers constructeurs se foutent bien de notre gueule. L'électrique fonctionne. Je le sais, je l'ai vu. Une simple prise de courant suffit pour recharger les batteries. Le problème étant la produciton d'électricité ! Nombreuses sont les centrales électriques qui fonctionnent au charbon. Le charbon est d'ailleurs un problème lourd ici et je vous invite à lire le très bon article de Any Bourrier : La Chine malade de son charbon (Le Monde diplomatique/ novembre 2011/page 8).

 

WS class 1

Vue de mon atelier à Nanjing / Nanjing 2011

Wiebke 02/12/2011 14:24


Mmmmh, ce sont les étudiants de ton WorkShop que l'on voit dans l'étagère ? J'espère que tu en as encore assez pour tenir jusqu'à la fin de ton séjour.... vu la vitesse à laquelle tu les
consommes ;) Au moins, on peut dire que c'est du propre !

Ghyslain Bertholon 03/12/2011 03:06



Non, non il s'agit des vieux professeurs que j'ai du dégommer pour prendre la place. Les étudiants sont, quant à eux, bien vivants (à en juger par notre état de fatigue, à Bin et à moi, lorsque
se terminent nos journées en leur compagnie !!!) Merci pour tout ! Tchi ssi lan