La Gande Mouette à Saint-Etienne

par Ghyslain Bertholon  -  26 Mai 2007, 17:35  -  #actualité artistique




















La Grande Mouette / G. Bertholon 2005
(bois laqué, nylon et acier / 50X220X500cm)


Produite en octobre 2005 pour ART45 (Galerie Georges Verney-Carron) dans le cadre de la Biennale d'Art Contemporain de Lyon, ma Grande Mouette va se poser pour quinze jours dans l'atelier de Philippe Favier.

C'est en effet l'une des pièces que je compte présenter pour l'exposition Colocation à Saint-Etienne (du 22 juin au 1er juillet 2007). Cette pièce a été présentée pour la première fois à Lyon mais a été pensée pour le Centre d'Art La Halle à Pont en Royan, dans le Vercors.
Malgré ses 5 mètres d'envergure, elle n'est qu'une maquette du projet originel qui comportait trois oiseaux de 10 mètres d'envergure chacun !
Ces mouettes auraient du être installées dans l'une des nombreuses gorges qui surplombent la Bourne (c'est le nom de la rivière qui traverse Pont en Royan).

Ceux qui me connaissent un peu savent que ma petite histoire familiale et personnelle est intimement liée à la grande Histoire, celle de la deuxième guerre mondiale. J'ai donc toujours cherché à en savoir plus sur ce terrible conflis armé. Lorsque Sandrine Martinet, responsable de ce Centre d'Art, m'a proposé d'intervenir, je me suis replongé dans mes livres d'histoire et me suis plus particulièrement
intéressé à la résistance héroïque de cette région.
J'ai imaginé cette pièce en apprenant que les résistants du plateau avaient attendu, en vain, une livraison aérienne d'armes censée les aider dans leur lutte armée contre l'occupant nazi. A la suite de quoi ils avaient été traqués, arrêtés et fusillés.

Réunis, mes trois mouettes s'appellaient l'escadrille. Il s'agissait pour moi de faire arriver, avec 60 ans de retard, ces fameux avions  sous la forme de trois oiseaux parfaitement silencieux.
Mes oiseaux arborent une pseudo peinture militaire (en fait l'un des Camouflages de Handy Warhol) et battent des ailes au gré du vent.
L'escadrille n'a finalement pas vu le jour mais ma mouette a été montrée pendant  l'exposition à La Halle. Exposition qui reste pour moi un excellent souvenir.

Voilà pour la petite histoire...

Ah oui, encore une petite chose, après sa pause stéphanoise, ma Grande Mouette doit s'envoler pour Tallinn, en Estonie ! Je vous en dirais plus en temps voulu.



























A bientôt.
Ghyslain Bertholon