Pots de taupes, pas de pot, un bol pas possible

par Ghyslain Bertholon  -  25 Juin 2009, 10:48  -  #les oeuvres en images

 L’impulsion première, ayant permis la naissance de cette œuvre, est à chercher dans la lecture d’un article du Monde Diplomatique décrivant le système carcéral français.Une réflexion est née chez l’artiste sur la notion d’enfermement puis sur les parts de nature que nous, animaux urbains, étions susceptibles d’enfermer en terme de réappropriation.

Les pots de taupes établissent un dialogue entre nature et culture en opposant l’archétype jardinier de la nature apprivoisée (le pot de fleur) et le farouche animal noctambule qui peuple nos sous-sols : l’insaisissable et inapprivoisable taupe.

 

L’installation Pots de taupes, pas de pots, un bol pas possible est à lire en deux chapitres : le premier s’inscrivant dans la cour d’honneur du Château de Castries, le second dans l’une des salles d’exposition de l’association Aldébaran.

 

 

 

 

 




























































Pots de taupes, pas de pots, un bol pas possible

(bronze, terre et terre cuite)

Ghyslain Bertholon 2005-2009

Aldébaran création contemporaine

2 rue du Cours complémentaire à Castries

Exposition du 26 juin au 11 juillet 2009

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :