"Face à Face" avec Mohsen Ramezani

par Ghyslain Bertholon  -  22 Juin 2009, 09:53  -  #les oeuvres en images

Voici trois détails de mon dernier Face à Face ; le film est celui de Majid Majidi, The color of paradise (1999), le comédien suivi est Mohsen Ramezani.

Le protocole qui guide la réalisation de ces dessins reste le même : je note tous les déplacements à l'écran du comédien principal en pointant mon fusain sur son oeil droit. Le dessin obtenu est une image de la présence de l'acteur dans le temps et l'espace du film (de son entrée en scène jusqu'au dernier plan où il apparait), la danse de ses déplacements sur l'écran. Certaines expressions clefs sont également figées sur le papier.

Mohsen Ramezani, le comédien qui joue Mohammad, étant un enfant aveugle, ma démarche prend ici un sens nouveau. Ma plongée dans les yeux du comédien, une couleur singulière...



Face à Face avec Mohsen Ramezani (détail)
The color of paradise de Majid Majidi (1999)
fusain sur papier ; dim. 90X117cm
G. Bertholon juin 2009







L'hisoire en quelques lignes :


Nous sommes en Iran.
Mohammad a huit ans, il est pensionnaire d'un centre pour enfants aveugles. Il y apprend à lire et à écrire en brail au milieu de ses petits camarades. Le film débute avec l'arrivée des grandes vacances et la fermeture temporaire du centre durant ces mois d'été. Les parents sont invités à venir chercher leurs enfants ; seul le père du petit Mohammad est en retard, détail révélateur de la relation qui unit le père à son fils... Un père harassé, embourbé dans une vie de labeur qui se croit poursuivit par le mauvais oeil et envisage cet enfant handicapé comme un fardeau. Un fils sensible et brillant qui cherche l'amour et la reconnaissance de son père.






Face à Face avec Mohsen Ramezani (détail)
The color of paradise de Majid Majidi (1999)
fusain sur papier ; dim. 90X117cm
G. Bertholon juin 2009





Le film est émaillé de symboles qui résonnent en écho au fil des scènes (la présence de l'eau, des oiseaux, la barette à cheveux offerte par l'enfant à sa grand-mère ou les étranges cris entendus par un père déchiré entre amour et rejet) et offrent une belle profondeur aux propos.
Si les personnages interprétés
par Mohsen Ramezani (Mohammad) et Hossein Mahjoub (le père) sont rendus avec force et une implaquable justesse*, il faut également souligner le très beau travail de Salameh Feyzi en grand-mère douce et travailleuse, aimante et voilée de mysticisme.


* avec notamment une scène d'une incroyable vérité etr tension dramatique de l'enfant qui se confie à un charpentier aveugle lui aussi ; scène qui devrait être projettée aux apprentis acteurs dans toutes les écoles de comédie.

Un film à (re)découvrir...


Face à Face avec Mohsen Ramezani (détail)
The color of paradise de Majid Majidi (1999)
fusain sur papier ; dim. 90X117cm
G. Bertholon juin 2009



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :