The 3rd men

par Ghyslain Bertholon  -  27 Avril 2009, 12:00

Voilà l'image de dimanche.
Nouveau face à face avec un film de première importance (enfin pour moi !) : The Third men de Carol Reed (1949).
L'intrigue est magistralement menée par Reed. Certains plans mettent en scène des jeux d'ombres et de lumière à la façon du cinéma expressionnsite allemand de l'après première guerre mondiale. Il est possible d'y voir une parabole avec le sujet du film puisque le scénario s'appuie sur l'ambiguité des êtres, leur personnalité lumineuse et leur part obscure.
A noter également, les plans boulversants de Vienne en ruine et la scène haletante où Harry Lime (alias Orsen Welles) cherche à fuir la police militaire dans les égoûts de la ville.

Petit rappel de l'histoire de ce petit bijou du 7ème art :

Holly Martins, écrivain américain sans envergure, arrive à Vienne ; nous sommes en 1949 et la ville, dévastée par les bombardements, est divisée en zones d'occupations Alliers. Martins doit rejoindre un ami de longue date, un certain Harry Lime, qui lui  a proposé un travail dans la Capitale Autrichienne.
A peine descendu d'avion, il apprend la mort de son ami, renversé par un chauffard. Intrigué, Martins décide de rester pour mener sa propre enquête...
Ce qu'il va découvrir sur son ami va ébranler ses convictions les plus profondes...


Face à face avec Joseph Cotten & Orsen Welles (Détail)
The third men - Carol Reed - 1949
105X75cm Fusain, crayon de papier et craie sur papier
Ghyslain Bertholon 2009




Face à face avec Joseph Cotten & Orsen Welles

The third men - Carol Reed - 1949
105X75cm Fusain, crayon de papier et craie sur papier
Ghyslain Bertholon 2009