Seconde peau

par Ghyslain Bertholon  -  16 Février 2009, 13:15  -  #actualité artistique

J'exposerai prochainement à Guyancourt en compagnie d'une pléïade d'artistes dont Barthélémy Toguo, Zevs, Isabelle gros, Miguel Angel Molina ou Suntta Li,...

L'exposition s'intitule  :
"Seconde peau, seconde vie"

-----------------------------------------

"Au cours de ces dernières années, de nombreuses expositions ont pris la mode pour thème. Souvent, il s'agit d'expositions hagiographiques, de rétrospectives de couturiers, parfois, mode et art se répondent, la mode étant elle-même parfois à la frontière entre artisanat et oeuvre d'art.

L'exposition « SECONDE PEAU, SECONDE VIE » se propose d'aborder le vêtement et la mode en questionnant, au travers d'oeuvres d'art et de créations textiles, un faisceau de sens et de significations, à partir du jeu sémantique : le vêtement comme « seconde peau, seconde vie ». L'exposition en deux parties s'articule donc autour de deux axes. Tandis que le vêtement offre une « seconde peau », le moyen de vivre une « seconde vie », une réflexion contemporaine, tant dans la mode que chez les plasticiens, amène à donner au vêtement une « seconde vie ».

Dans la première partie de l'exposition, plus que ce que je suis, le vêtement dit ce que je veux être : il est un marqueur social, un symbole, un vecteur d'identification, personnelle ou fonctionnelle, un porteur de valeurs, un élément de communication non verbale. La mode permet aussi - pourquoi pas ? - de s'affranchir de sa propre personnalité pour en inventer une nouvelle, de jouer avec l'image que nous renvoyons dans le regard de l'autre. Car le vêtement est à la fois « moi » et « pas moi » : comme une peau que l'on revêt, il peut être à la fois ce qui protège, masque, dissimule, mais aussi ce qui dévoile, suggère ou sublime le corps et la peau. Il devient alors « seconde peau », au plus près du corps, jusqu'à sa disparition parfois totale...

Dans la seconde partie de l'exposition, artistes et créateurs nous apportent leur réflexion autour de la « seconde vie » des choses. Influencés par la prise de conscience de la société des problèmes sociaux et écologiques liés à la surconsommation, le processus et l'acte de création deviennent actes éthiques et politiques, autant qu'esthétiques. Les vêtements sont usés, transformés, détournés, réinventés, comme pour nous redonner un second souffle, un nouvel équilibre entre des aspirations a priori contradictoires : celle de l'incessant désir de nouveauté en même tant que l'attrait pour ce qui porte une histoire, celle de la volonté d'être unique tout en partageant le sentiment d'appartenance à un groupe.

26 créateurs de mode et artistes, plasticiens, photographes, peintres..., venus des quatre coins du monde, nous livrent leur vision du vêtement d'aujourd'hui, sous toutes ses coutures !"

Source : Dossier de presse de l'exposition

--------------------------------------

INFORMATIONS PRATIQUES :

Salle d'exposition de la Mairie de Guyancourt
(78280) - Ouest Parisien - RER C

ENTREE LIBRE
Mercredi et samedi de 10h à 12h et de 14h à 18h
Jeudi et vendredi de 15h à 18h
Dimanche de 10h à 13h

Exposition de Mars à avril 2009
Renseignements auprès du Service Action Culturelle de la Ville
01 30 44 50 80

Vernissage le 11 mars 2009
à Guyancourt à partir de 18h30.

Au plaisir de vous y croiser.

Salutations amicales.

Ghyslain Bertholon


Images extraites de la série de photos :
Que sommes-nous devenus ?
Ghyslain Bertholon 2006-2008