Jeudi 6 novembre 2008 4 06 /11 /Nov /2008 14:27
Bonjour,
un petit mot pour vous signaler que l'exposition actuellement en place à la Galerie Georges Verney-Carron est à ne pas louper.
Il s'agit d'une intervention en duo de Cécile Bart et Michel Verjux.

Toujours chez Jo, c'est maintenant Chloé qui vous accueillera. Pour l'aider dans sa tâche, Guillaume et Louis sont à ses côtés.

Du nouveau encore, puisque le site de la galerie s'étoffe et propose désormais des images des pièces disponibles dans ses réserves.


C'est à voir ici

---------------------------
pour en savoir plus sur cette expo :


Ni une ni deux
19 septembre - 20 décembre 2008

Ni 1 ni 2, mais 3 ; ni une œuvre ni deux œuvres, mais plutôt trois. Ou encore, 1 + 1 = 1, c’est-à-dire une œuvre + une œuvre = une autre œuvre. À deux, vous en être un autre.
Le titre cependant est trompeur. La collaboration, en effet, est souple, selon une gradation qui va du face à face, du dialogue et de l’écho, à l’élaboration d’une œuvre à quatre mains, en passant par la juxtaposition, la superposition, l’interférence, etc.
Autrement dit, et sans dogmatisme, on ne choisit pas entre la reconnaissance identitaire de chaque travail et la dilution dans un troisième terme collectif. Les deux positions sont assumées en même temps. On est à la fois et tour à tour dans l’idéologie de l’auteur (qui comme chacun sait est réactionnaire, d’ailleurs, Roland Barthes…) et dans celle du collectif (qui comme chacun sait est révolutionnaire, d’ailleurs, les activistes…)
Ce duo a déjà été tenté à Lille en 2004, à la galerie Intérieur. Dans le même ordre de processus, il faut bien sûr aussi compter Le Tour (de l’exposition), à la galerie Georges Verney-Carron, à Villeurbanne, en 1994 – un fameux tour qui fut réalisé, lui, en trio avec Felice Varini.

extrait du DP galerie GVC

A+GB

Par Ghyslain Bertholon
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 27 octobre 2008 1 27 /10 /Oct /2008 18:13










































Deupatosaurus
Ghyslain Bertholon 2007
mousse polyuréthane, acier et bois
350X205X170cm

Ci dessous, images de Xavier d'Abrigeon
(tous droits réservés)
Plus d'images de ce photographe ici : XdA

Par Ghyslain Bertholon - Publié dans : les oeuvres en images
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 23 octobre 2008 4 23 /10 /Oct /2008 12:25
Texte écrit par Alain Livache
Commissaire de l'exposition ALTER EGO (Charteuse de Mélan, Haute-Savoie).
------------------------------------------------------------------

Ghyslain Bertholon   Que sommes-nous devenus ? 


Dans le cadre de sa résidence d’artiste, Ghyslain Bertholon poursuit sa série « Que sommes-nous devenus ? » engagée en 2006 avec les habitants d’Entremont.  
L’artiste demande à de jeunes parents d’exhumer de leurs malles à jouets les panoplies et autres déguisements de leur enfance. Cette génération des trentenaires, pour l’artiste, est celle du basculement définitif entre l’état d’enfance et d’adolescence vers l’état d’adulte. Souvent ce basculement s’articule avec l’arrivée du premier enfant…  Il propose ensuite à ces «partenaires» de revivre leurs vieux rêves en endossant à nouveau ces costumes oubliés. Autant que faire se peut, les costumes et accessoires sont ceux, réels, de leur enfance. Des prises de vue sont ensuite réalisées « à la chambre » dans un studio spécialement installé pour l’occasion. Les modèles sont présentés de face sur fond noir. Dignes, assumant chacun à leur manière l’inconfort de la situation… La prise de vue se réfère aux portraits de notables du 17ème siècle, arborant leurs attributs (leurs panoplies?) dans un clair/obscur profond. Le format, la lumière et la posture sont empruntés à l’Autoportrait au col de fourrure » d’Albrecht Dürer.
Remerciements aux personnes ayant endossés leurs costumes d’enfance, et aux partenaires et associations ayant permis la réalisation de cette œuvre.  
La présentation de ces portraits est associée à la création intitulée « Avant la tempête » au centre du cloître.  

Ghyslain Bertholon  Avant la tempête.  















Cent corbeaux blancs immobiles et silencieux envahissent le centre du cloître et son pourtour… Cette création, conçue par l’artiste en relation aux portraits du déambulatoire, crée une tension dramatique paradoxale vis-à-vis de la sérénité apparente dégagée par les visages se succédant sur les murs. Il s’agit là pour Ghyslain Bertholon d’explorer le moment d’avant la tempête, cet espace temps où tout est immobile avant de se  transformer. On pense aux corbeaux du célèbre film d’Hitchcock  (Les oiseaux) où la tension maximale se situe lorsque les oiseaux sont figés et muets. C’est donc ici le calme avant la tempête… une autre façon de traiter des métamorphoses du temps au coté de celles développées par les portraits,  entre enfance et âge adulte.
L’ensemble (portraits et corbeaux) est conçu comme une entité pour ce cloître.
La Chartreuse de Mélan accueillit pendant cinq siècles des générations de moniales. Silence et prières étaient leur devise. Le blanc des corbeaux est un écho à ces vœux de pureté et de chasteté. 100 corbeaux, comme l’égrenage d’un siècle. 100 corbeaux dont un seul noir. Celui-ci marque la différence, il incarne la marge et la perturbation au sein de ce qui pourrait être un ordre par trop cousu de fil…blanc. 




























Ghyslain Bertholon Diachromes
 

Ghyslain Bertholon présente quatre de ses « Diachromes » en caissons lumineux issus d’une relation différée avec autrui. Les Diachromes sont des reflets anachroniques et baroques du flux d’images télévisuelles qui nous assaille continuellement.
Un protocole de réalisation précis préside à leur réalisation : - L’artiste sollicite d’autres artistes (ici Félicé Varini, Tadashi Kawamata, Carmelo Zagari et … lui même), afin que ceux-ci choisissent une date et une heure précise à venir. - A cette date et heure, il capture sur l’écran de télévision l’image véhiculée à ce moment-là. Cette capture s’effectue sur la chaine dont il sait qu’à cette heure là l’audimat est le plus important. - L’image est ensuite transposée en vitrail.
Le vitrail, généralement médium de la spiritualité, sacralise ces images aléatoires (1/25ème de seconde) avec une certaine ironie. Elles deviennent icônes, elles révèlent le leurre médiatique. Les maîtres verriers indiquent qu’un bon vitrail peut durer près de 1000 ans… La transcription d’une image fugace en ce médium parmi les plus pérennes, nous engage à une réflexion sur la vacuité et le dérisoire de nos contemplations cathodiques.
Ghyslain Bertholon marque ainsi  le temps. Loin de le « suspendre », il le fige.  De Claire Chazal du « 20h de TF1 » aux séries américaines, en passant par un dessin animé ou encore une image d’actualité, la capture d’écran, pourtant aléatoire, ne manque pas de révéler notre paysage télévisuel.

Diachromes. Vitraux au plomb et caissons lumineux. 2006-2007. De gauche à droite : 1 : Diachrome I - Rendez-vous avec moi-même - 4 août 2004 ; 13 heures, 13 minutes et 30 secondes.  2 : Diachrome VII  - Rendez-vous avec Carmelo Zagari ; 15 heures, 26 minutes et 43 secondes 3 : Diachrome VIII – Rendez vous avec Félice Varini - 6 avril 2005 ; 6 heures 0 minutes et 0 secondes. 4 : Diachrome IX – Rendez vous avec Tadachi Kawamata - 20 mars 2005 ; 13 heures 0 minutes et 0 secondes.  




















Le travail de Ghyslain Bertholon
se structure autour de deux pôles distincts et complémentaires : le premier l’entraîne dans l’analyse du flux d’images et d’informations auquel nous sommes soumis, le second regroupe sous le nom de « Poézies » l’ensemble de ses réflexions (souvent amusées) et de son approche sensible de ce qui constitue notre environnement social et culturel. Porteur des états d’âmes de sa génération, Ghyslain Bertholon emploie, pour certaines de ses oeuvres, avec divers médiums, des processus relationnels originaux.  

 
Alain Livache
Chargé de mission pour les arts plastiques à l'ODAC Office Départemental d'Action Culturelle de Haute-Savoie.
Par Ghyslain Bertholon - Publié dans : textes sur Ghyslain Bertholon
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 20 octobre 2008 1 20 /10 /Oct /2008 06:54
Quand une oeuvre rencontre son public...

C'est fou mais cela arrive ; des citoyens se sont emparés d'un de mes projets pour le faire leur !

Des habitants de la Ville de Saint-Etienne ont monté une association loi 1901 ayant pour objet l'aide à la mise en oeuvre du projet Taupologie, la poézie que j'avais imaginé pour cette ville en 2005.
L'association s'appelle Taupologie et son président Raphaël Grange.
Vous pouvez les contacter à cette adresse : taupologie@free.fr
Il n'y a vraiment qu'à Saint-Etienne que des choses comme celles là arrivent !

Je vous tiendrai naturellement au courant des actions de cette association...
A bientôt.
GB


Taupologie (projet pour les crassiers stéphanois)
Ghyslain Bertholon 2005-2008





















Par Ghyslain Bertholon - Publié dans : les oeuvres en images
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 18 octobre 2008 6 18 /10 /Oct /2008 21:18
Petit retour sur cette folle nuit à Amiens.

Encore bravo à toute l'équipe de cette Nuit Blanche.
Salutations à tous,
Bises à Mélanie et Sylvain.

Bonne chance pour la suite !

A bientôt.
GB

Nota : Cette série d'oeuvres dénonce l'absurdité des comportements humains face à la nature. Aucun animal n'est tué pour la réalisation de ces pièces (les peaux utilisées sont récupérées dans les filières réglementées, principalement agro-alimentaire et échappent ainsi à la destruction).

Trochés (présentés de face), blaireau, renard, fouine.
Ghyslain Bertholon 2005-2007



































You're Welcome (to Mister Felix Gonzales Torres)
Ghyslain Bertholon 2006
















Troché chevreuil
Ghyslain Bertholon 2005














































Jeune loup au repos
Ghyslain Bertholon 2003




Par Ghyslain Bertholon - Publié dans : les oeuvres en images
Voir les 0 commentaires
Mardi 14 octobre 2008 2 14 /10 /Oct /2008 09:47
L'exposition ALTER EGO est désormais terminée.

Il s'agissait d'une exposition collective rassemblant des oeuvres de Sophie Calle, Sylvie Blocher, Dejobe & Lacombe, Slimane Raïs, collectif 1.0.3. et de votre serviteur.
Un catalogue de l'exposition est désormais disponible auprès de l'ODAC ou de M. Alain Livache.

Plus d'infos ici : commander le catalogue
















Vue de l'installation "Avant la tempête"
Création in situ pour l'exposition Alter Ego
Ghyslain Bertholon 2008

ALTER EGO

La place du spectateur vis-à-vis de l’œuvre est une question qui traverse depuis de nombreuses années les recherches contemporaines. L’artiste intègre quelquefois dans son œuvre l’Autre. En l’occurrence l’alter ego de l’artiste devient un élément fondateur de son processus de création : à partir d’une situation relationnelle impulsée par l’artiste, ce dernier fait œuvre.
L’humain en est éminemment la matière, la découverte de l’autre en est la dynamique, l’échange et la rencontre en sont le principal enjeu.
Un certain humanisme traverse ces différentes œuvres relationnelles.

Extrait du DP de l'expo


Par Ghyslain Bertholon
Voir les 0 commentaires
Lundi 13 octobre 2008 1 13 /10 /Oct /2008 06:40
Accroché dans mon atelier, mon autoportrait au col de fourrure n'en finit pas de s'effacer...

Petit rappel :
j'ai, en 2005, réalisé cette pièce d'après l'autoportrait au col de fourrure de Albrecht Dürer.
A ses initiales, j'ai ajouté les miennes, à son texte expliquant qu'il avait peint son tableau "avec des couleurs durables", j'oppose ma version : une impression inkjet qui s'altère avec le temps et devrait s'effacer entièrement en une vingtaine d'années.


à suivre...

Je suis né quand il est mort
Ghyslain Bertholon 2005
impression inkjet encadrée / 69x85cm

Par Ghyslain Bertholon
Voir les 0 commentaires
Vendredi 3 octobre 2008 5 03 /10 /Oct /2008 15:52
Voici quleques-une des pièces qui sont actuellement disponibles à la Galerie Georges Verney-Carron (45, quai Rambaud Lyon 2ème / 0472690420). Chloé est désormais là pour vous accueillir.
En attendant, la plupart de ces pièces part demain pour la nuit blanche de Amiens.
Au plaisir de vous y croiser...
Bien à vous.
GB

Nota : Cette série d'oeuvres dénonce l'absurdité des comportements humains face à la nature. Aucun animal n'est tué pour la réalisation de ces pièces (les peaux utilisées sont récupérées dans les filières réglementées, principalement agro-alimentaire et échappent ainsi à la destruction).

Trochés (présentés de face)
, vache, lapin de garenne, lapin blanc, chevreuil, martre.

G. Bertholon 2005-2008





Par Ghyslain Bertholon - Publié dans : les oeuvres en images
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Téléphone +33 (0)613909604

ghyslain.bertholon@free.fr

 

Vanitas

PDF à télécharger

Download PDF format

 

vanitas vanitaum et autres poézies

Quelques oeuvres de ghyslain bertholon

Some works of ghyslain bertholon

Actualité artistique

Ce blog présente mon actualité artistique. Vous y trouverez aussi des informations sur des expos, des ami(e)s, des expos d'ami(e)s...

Search

Publications récentes

galeries ghyslain bertholon

Galleries I am working with:

Je suis représenté par les galeries :

 

School Gallery Paris
 (Site internet de la galerie ICI !)
322 rue Saint-Martin
75003 Paris
Directeur : Olivier Castaing
Tél : +33 (0)1 42 71 78 20

 

Kasher/Potamkin
 (Site internet de la galerie ICI !)

515 West 26th Street, 2nd Floor

New York, NY 10001

Andi Potamkin/Steven Kasher

Phone (917)265-8060

info@kasherpotamkin.com

 

  projets espace public

 

Galerie Verney-Carron
(Site internet de la galerie ICI !)
45 Quai Rambaud
69002 Lyon
Tél : Tél. +33 (0)4 72 69 08 20

Archives

Poézies

Prenez un mot prenez en deux
faites les cuir' comme des oeufs
prenez un petit bout de sens
puis un grand morceau d'innocence
faites chauffer à petit feu
au petit feu de la technique
versez la sauce énigmatique
saupoudrez de quelques étoiles
poivrez et mettez les voiles
Où voulez vous donc en venir ?
A écrire Vraiment ? A écrire ?

Raymond Queneau

Non, Non...

Ghyslain Bertholon
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés