Vanitas Inauguras

par ghyslain bertholon  -  29 Juin 2015, 11:13

Vanitas à Pézenas, ectaeteras...

 Vanitas  Mouches et cerf naturalisés  Œuvre work in progress / Dim.12X5m  ghyslain bertholon 2007-2012 / CREDIT PHOTOGRAPHIQUE : Camille Sonally pour INSITU 2015

Vanitas Mouches et cerf naturalisés Œuvre work in progress / Dim.12X5m ghyslain bertholon 2007-2012 / CREDIT PHOTOGRAPHIQUE : Camille Sonally pour INSITU 2015

INAUGURATION DE VANITAS à PÉZENAS

Vendredi 3 juillet 2015

Hôtel Flottes de Sébasan à Pézenas

Bonjour, je serai présent ce vendredi à Pézenas pour l'inauguration de Vanitas dans le cadre de la manifestation IN SITU. Au plaisir de vous y croiser !

http://patrimoineetartcontemporain.com

Saluti amicali de ghyslain bertholon

 Vanitas  Mouches et cerf naturalisés  Œuvre work in progress / Dim.12X5m  ghyslain bertholon 2007-2012 / CREDIT PHOTOGRAPHIQUE : Camille Sonally pour INSITU 2015

Vanitas Mouches et cerf naturalisés Œuvre work in progress / Dim.12X5m ghyslain bertholon 2007-2012 / CREDIT PHOTOGRAPHIQUE : Camille Sonally pour INSITU 2015

S’inscrivant dans la tradition des Vanités et de l’histoire de l’art, Vanitas a été imaginée en 2007 pour la Ville de Rodez avant d’être régulièrement modifiée et augmentée à chaque nouvelle présentation, une sorte de work in progress. Vanitas met en scène un grand cerf naturalisé à l’agonie. On voit cet animal mythologique rendu vulnérable par la démesure de ses bois, dévoré par de minuscules insectes. Le cerf est porteur d’une forêt de symboles, tous apparentés au domaine obscur de la force vitale. Le cerf s’incarne dans ses bois, cette ramure dont le nom, la forme et la couleur semblent sortir des arbres. Chaque année, l’artiste élague ses bois qui sont comme du bois sec, avant de les faire repousser pour donner la preuve visible que tout renaît. Par la chute et la repousse de ces os branchus qui croissent avec une rapidité végétale, la nature affirme que sa force intense n’est qu’une perpétuelle résurrection, que tout doit mourir en elle et que pourtant rien ne peut cesser. On voit ainsi les bois de l’animal toucher la terre et repousser quelques mètres plus loin : la fusion de l’animal et du végétal est consommée. L’installation de Ghyslain Bertholon est scénarisée comme un drame initiatique, dans la pénombre d’une salle voûtée d’un hôtel du XVIIème siècle, l’hôtel Flottes de Sébasan. La figure animale, telle qu’elle est représentée dans ses œuvres, devient la forme tragique ou caustique de son langage.

Marie Caroline Allaire Matte, commissaire de l'exposition

(texte extrait du catalogue de l'exposition)

 Vanitas  Mouches et cerf naturalisés  Œuvre work in progress / Dim.12X5m  ghyslain bertholon 2007-2012 / CREDIT PHOTOGRAPHIQUE : Camille Sonally pour INSITU 2015

Vanitas Mouches et cerf naturalisés Œuvre work in progress / Dim.12X5m ghyslain bertholon 2007-2012 / CREDIT PHOTOGRAPHIQUE : Camille Sonally pour INSITU 2015

Mise en lumière / Pascal Essertel PE Organisation

(merki mon belet :)